En cliquant sur les publicités, vous m'aidez à développer mon site, Merci à vous.

null

Senmout, architecte d'Hatchepsout, tout en se servant d'éléments architecturaux employés dans d'autres monuments,  innova en concevant un chef-d'oeuvre sans égal.
Le charme de ce monument est unique. Il s'intègre parfaitement au cadre naturel, comme s'il en faisait partie depuis les origines. Une haute paroi rocheuse surplombe de façon majestueuse les différentes terrasses que comporte l'édifice.

null

Hatchepsout fut l'initiatrice de nombreux mouvements culturels et religieux qui aboutirent à la révolution menée par Akhénaton.

null

Le temple s'adosse directement à la paroi. Trois vastes terrasses se succèdent, plantées en partie d'arbres et reliées entre elles par de larges rampes. Au nord, la terrasse supérieure abrite une cour dédiée au Dieu solaire Rê, avec un simple autel à la place de l'obélisque  (caractéristique des temples solaires de la Ve dynastie.)
Au centre de cette terrasse, s'ouvre le sanctuaire principal  (formé de trois salles en enfilade ) qui accueille la barque d'Amon. La dernière chambre, creusée à l'époque ptolémaïque, est dédiée à des personnages divinisés comme Imhotep, l'architecte de Djéser. D'autres salles, au sud, sont vouées au culte d'Hatchepsout et de son père, Thoutmosis Ier. 

null

Thoutmosis III, neveu, beau-fils et corégent d'Hatchepsout, fit détruire ces images et ces noms, à Deir el-Bahari ,comme dans les autres monuments.

null


Ce temple a été restauré par une équipe polonaise.

null 

Retour à la page d'accueil                                                                                                    Retour à l'article n°2

Retour à l'accueil